Premier habitacle humain gonflable ayant jamais été déployé dans l’espace

Au moment où JC Keller réfléchit à concevoir des bulles gonflables destinées aux rooftop, la NASA prévoit des bulles gonflables habitables pour l’Espace.

La NASA a déployé après sept heures d’efforts minutieux le Beam, un module testant des habitats gonflables, qui sont plus légers et moins encombrants et qui pourraient un jour être utilisés sur Mars ou la Lune.

Lorsque le module a été complètement gonflé, l’astronaute Jeff Williams, qui a procédé à cette délicate opération, a ouvert huit réservoirs d’air à l’intérieur du module, le pressurisant à un niveau proche de la station spatiale.

Les astronautes vont à présent procéder à des tests pour vérifier si le module ne présente pas des fuites d’air et se livrer à d’autres tâches préparatoires avant d’y entrer pour la première fois dans environ une semaine.

Le matériau qui forme l’enveloppe de la bulle, le Kevlar, aussi utilisé dans la conception des gilets par balle, présente un thermoplastique extrêmement résistant.

Le Beam, d’une masse de 1,4 tonne, mesure quatre mètres de long sur 3,23 mètres de diamètre quand il est entièrement gonflé avec de l’air respirable. Son volume est ainsi multiplié par 4,5 ce qui procure un espace de 16 mètres cubes, soit l’équivalent d’une petite chambre.

Ce test de ce module amarré à l’ISS permettra aux scientifiques et ingénieurs d’évaluer ses performances et plus particulièrement de déterminer s’il peut offrir une protection contre les radiations solaires et cosmiques ainsi que contre les micrométéorites et autres débris spatiaux en plus des températures extrêmes.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

error: Action impossible